Daniel Gibbs

Statement from Former French St Martin Collectivité President Daniel Gibbs

Statement from Former French St Martin Collectivité President Daniel Gibbs Video Congratulations NEW French St Martin Collectivité President Louis Mussington

Saint Martinoises,
Saint Martinois,
Dear fellow citizens,

The figures of the last polling stations have fallen. We now have the overall results of the second round of these fourth territorial elections since 2007.

They are not official yet. But they tend to confirm a victory for the RSM list, led by M. MUSSINGTON.
I warmly thank the voters who brought me their votes.
I am sad, for Saint-Martin and for them, not to have been able to bring them the success they deserved.

https://www.stmaartennews.org

I defended my values, my record and my team. I defended my beliefs with ardour. I did everything to win over the ideas, the vision and the projects that bring us together.
I spared no effort, I fully committed to a very short campaign, which for me, for the reasons you know, could not really start before February 24th.

Unfortunately, despite the courage and fervor of my running mate and our supporters, I failed to convince a majority of voters.
This result is obviously a huge disappointment.
But it is a democratic choice.
I take note of it. Mr. MUSSINGTON will therefore be, next Sunday, April 3, the next President of the Territorial Council of Saint-Martin. And, therefore, the President of all Saint-Martinois.
I sincerely want, and in a republican spirit, to wish him good luck in the midst of the hardships… Because it will be difficult, for him, for us, for everyone: our Sweet Saint-Martin land, a territory perceived as atypical and rebellious, is not lacking , indeed, of enemies outside. Visible and invisible enemies…
And these supporters of Saint-Martin Bashing have been thriving for five years: not far from us between mid-2018 and the end of 2020, and now enthroned in a few moldy Parisian offices.
To defend the interests of Saint-Martin and protect the people of Saint-Martin, I fought them. While being led to “play the game” with the French State, to use the expression of the illustrious Félix EBOUE.
So that the law of the State, especially in the COVID period, does not prevail over the rule of law…
It took me a long time and, unfortunately, took me away from my people, away from the field… https://www.stmaartennews.org

Beyond this forced distance which was fatal to me at the polls, I owe my defeat in part tonight to their political shenanigans, their judicial manipulations and their petty budgetary and accounting calculations.

Life and public action continue, however.

I therefore wish with all my heart that Saint-Martin, which is our country, which brings us together, succeeds in going through the trials that await us.
Because our Territory, which will have to be united in order not to be punished, is much larger than its representatives, elected or self-proclaimed.
And we must tonight think exclusively of the happiness and protection of Saint-Martinois.
This is, for us elected, all lists and trends combined, our mission. This is our role. This is our ideal.
I suffered a lot that the institution I represented between 2017 and 2022 was not respected.
And this campaign, too often synonymous with outbidding in provocation and personal attacks, has generated worrying developments, likely to jeopardize civil peace: we no longer discuss, we stigmatize; we no longer argue, we insult; we don’t even contradict, we exclude…
Let’s not set a bad example!
I will never be like those who fought us.
Despite my sadness and my frustration, I therefore sincerely wish that my successor succeeds.
And he can count on a vigilant, demanding opposition… but always constructive.

I sowed. He will harvest…
So much the better for Saint-Martin, and for the necessary trust that we will all have to preserve together.
Confidence is important, particularly in Economics, and it is unfortunately very often compromised by untimely declarations of pessimism – even self-flagellation. Several times since 2017, a few distinguished people have announced the collapse of the economy and Saint-Martin society. The apocalypse did not happen. Together we held on.

I sowed. He will harvest…
Such is the sometimes unjust fate of democracy.
The greatest men have also experienced such disappointments, such as the Great CHURCHILL, fired by British voters in the summer of 1945 after having stood up for five years, sometimes alone, to Nazi Germany.

Before leaving you this evening, I want to thank all Saint-Martinois for the honor they have done me by choosing me to preside over our country for five years. It’s up to me to say thank you, because in the life of a man, presiding over our Territory after having represented it for five years in the National Assembly, is something that I will never be able to forget, it’s a huge honour.
I devoted all my energy to it from the first to the last second, and I will do it

Saint-Martinoises,
Saint-Martinois,
Chers concitoyens,

Les chiffres des derniers bureaux de vote sont tombeé. Nous disposons désormais des résultats d’ensemble du second tour de ces quatrièmes élections territoriales depuis 2007.

Ils ne sont pas encore officiels. Mais ils tendent à confirmer une victoire de la liste RSM, conduite par M. MUSSINGTON.
Je remercie chaleureusement les électeurs qui m’ont apporté leurs suffrages.
Je suis triste, pour Saint-Martin et pour eux, de ne pas avoir été capable de leur apporter le succès qu’ils méritaient.

J’ai défendu mes valeurs, mon bilan et mon équipe. J’ai défendu mes convictions avec ardeur. J’ai tout fait pour faire gagner les idées, la vision et les projets qui nous rassemblent.
Je n’ai pas ménagé ma peine, je me suis engagé totalement dans une campagne très courte, qui pour moi, pour les raisons que vous savez, n’a pu véritablement commencer avant le 24 Février.

Malheureusement, malgré le courage et la ferveur de mes colistiers et de nos sympathisants, je ne suis pas parvenu à convaincre une majorité d’électeurs.
Ce résultat est évidemment une immense déception.
Mais c’est un choix démocratique.
J’en prends acte. M. MUSSINGTON sera donc, le Dimanche 3 Avril prochain, le prochain Président du Conseil Territorial de Saint-Martin. Et, donc, le Président de tous les Saint-Martinois.
Je veux sincèrement, et dans un esprit républicain, lui souhaiter bonne chance au milieu des épreuves… Car ça sera difficile, pour lui, pour nous, pour tous : notre Sweet Saint-Martin land, territoire perçu comme atypique et rebelle, ne manque pas, en effet, d’ennemis à l’extérieur. Ennemis visibles et invisibles…
Et ces partisans du Saint-Martin Bashing prospèrent, depuis cinq ans : non loin de nous entre mi 2018 et fin 2020, et désormais trônant dans quelques bureaux parisiens moisis.
Pour défendre les intérêts de Saint-Martin et protéger les Saint-Martinois, je les ai combattus. Tout en étant conduit à « jouer le jeu » avec l’Etat français, pour reprendre l’expression de l’illustre Félix EBOUE.
Pour que le droit de l’Etat, surtout en période COVID, ne l’emporte pas sur l’Etat de droit…
Cela m’a pris beaucoup de temps et m’a, hélas, éloigné de ma population, éloigné du terrain…

Au-delà de cet éloignement contraint qui m’a été fatal dans les urnes, je dois en partie ma défaite de ce soir à leurs manigances politiciennes, à leurs manipulations judiciaires et à leurs petits calculs budgétaires et comptables.

La vie et l’action publique continuent, néanmoins.

Je souhaite donc de tout cœur que Saint-Martin, qui est notre pays, qui nous rassemble, réussisse à traverser les épreuves qui nous attendent.
Car notre Territoire, qui devra être uni pour ne pas être puni, est beaucoup plus grand que ses représentants, élus ou auto-proclamés.
Et nous devons ce soir penser exclusivement au bonheur et à la protection des Saint-Martinois.
C’est, pour nous élus, toutes listes et tendances confondues, notre mission. C’est notre rôle. C’est notre idéal.
J’ai beaucoup souffert que l’institution que j’ai représentée entre 2017 et 2022 n’ait pas été respectée.
Et cette campagne, trop souvent synonyme de surenchère dans la provocation et les attaques personnelles a engendré d’inquiétantes évolutions, susceptible de mettre en péril la paix civile : on ne discute plus, on stigmatise ; on n’argumente plus, on insulte ; on ne contredit même plus, on exclut…
Ne donnons donc pas le mauvais exemple !
Je ne serai jamais comme celles et ceux qui nous ont combattus.
Malgré ma tristesse et ma frustration, je souhaite donc sincèrement que mon successeur réussisse.
Et il pourra compter sur une opposition vigilante, exigeante…mais toujours constructive.

J’ai semé. Il récoltera…
Tant mieux pour Saint-Martin, et pour la nécessaire confiance que nous devrons tous ensemble préserver.
La confiance est importante, particulièrement en Economie, et elle est hélas fort souvent compromise par des déclarations intempestives de pessimisme -voire d’auto-flagellation. Plusieurs fois, depuis 2017, quelques personnes distinguées ont annoncé l’effondrement de l’économie et la société saint-martinoise. L’apocalypse n’a pas eu lieu. Ensemble, nous avons tenu.

J’ai semé. Il récoltera…
Tel est le sort parfois injuste de la démocratie.
Les plus grands hommes ont aussi connu de telles déconvenues, tel le Grand CHURCHILL, congédié par les électeurs britanniques durant l’été 1945 après avoir tenu tête pendant cinq ans, bien seul parfois, à l’Allemagne nazie.

Avant de vous quitter ce soir, je veux remercier tous les Saint-Martinois pour l’honneur qu’ils m’ont fait de m’avoir choisi pour présider notre pays pendant cinq ans. C’est à moi de dire merci, car dans la vie d’un homme, présider notre Territoire après l’avoir représenté cinq ans à l’Assemblée Nationale, c’est quelque chose que je ne pourrai jamais oublier, c’est un honneur immense.
J’y ai consacré toute mon énergie de la première à la dernière seconde, et je le ferai d’ailleurs jusqu’à la fin ultime de ce mandat éprouvant qui s’achèvera ce Samedi 2 Avril au soir.
Je n’ai pas rougir de mon bilan.
J’ai sans doute, comme tout le monde, commis des erreurs et des maladresses. Mais j’ai, sans cesse et sans relâche, travaillé pour que Saint-Martin se reconstruise, s’équipe, se réforme.

J’ai fait de mon mieux pour protéger mon peuple des crises sans précédent, qui pendant ces cinq années nous ont impacté. Et parfois meurtri.
J’en ressors, mes chers compatriotes, avec un amour de Saint-Martin plus grand encore, avec un attachement pour notre population plus fort encore, et j’en ressors avec plus d’admiration encore pour ce que les Saint-Martinoises et les Saint-Martinois sont capables d’accomplir dans les situations les plus difficiles.
Je voudrais enfin, tout particulièrement, remercier à nouveau les milliers d’électeurs qui ont voté pour mon équipe et moi-même.

Et je voudrais, évidemment, remercier mes 25 colistiers.
Ensemble, nous avons fait une campagne inoubliable contre toutes les forces coalisées contre nous. Et Dieu sait qu’elles étaient nombreuses et acharnées…
Je n’ai pas ménagé ma peine, je me suis engagé totalement, pleinement.
Vous m’avez aidé d’une manière extraordinaire, avec de faibles moyens. Et j’ai découvert, durant ces quelques semaines, des personnalités exceptionnelles, des soutiens inattendus, des jeunes talents prometteurs.
Nous avons formé une vraie équipe, cohérente et soudée, loin des petites intrigues et des grandes aigreurs que l’on a pu percevoir ailleurs…
Le résultat final n’est pas conforme à nos attentes, mais nous avons combattu avec courage, respect et dignité.
Cette campagne 2022, paradoxalement, restera donc, humainement, comme l’un des meilleurs souvenirs de ma carrière politique.
Une autre période va s’ouvrir dans une semaine. Dans cette nouvelle époque, je resterai l’un des vôtres…

Après cinq ans à la tête de l’Exécutif saint-martinois, mon engagement dans la vie de mon Territoire, sera, certes, peut-être différent. Mais les épreuves, les joies, les peines, ont tissé entre nous des liens que le temps ne distendra jamais.

Alors ce soir, donnons la plus belle image de Saint-Martin. Que nous aimons tous, au-delà de nos divergences politiques.
La plus belle image d’une Collectivité rayonnante, respectueuse et démocratique. Qui respecte les valeurs de neutralité du Service Public…
D’une île ouverte, qui n’a pas de haine au cœur, qui ne baisse pas la tête, qui ne regarde pas l’autre comme un adversaire ou -pire !- comme un ennemi.

La plus belle image de Saint-Martin, qui a su gagner avec moi en 2017 et qui saura, en 2022, reconnaître une défaite honorable…mais forcément provisoire car la vie politique, en démocratie, est faite d’alternances.

La plus belle image d’une population pétrie de bon sens, qui sait que la vie est faite de succès et d’échecs ; et qui sait que l’on est grand dans l’échec, car ce qui ne nous tue pas nous renforce.

Soyons dignes, soyons fiers, soyons Saint-Martinois.

Je vous aime.
Merci.
Merci à tous.

Daniel Gibbs
Team Gibbs 2022

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.